Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Notre pays vit un moment très difficile. Les violences dont il est la cible mettent à mal notre cohésion. Nous avons la chance de vivre dans un pays laïc qui a su, grâce à la loi de 1905, organiser la place et l'expression des religions dans l'espace public.

Depuis les événements de Saint Etienne du Rouvray, presque la totalité des grands responsables des religions en France (Chrétienne, Juive et Musulmane) appelle au nom de leurs valeurs mais aussi des valeurs de la république, à combattre les fanatiques et le fanatisme par la cohésion. Ils appellent à refuser tout amalgame et toutes divisions.

Je me réjouis de cette situation qui correspond à mon approche de la place de l'expression des religion dans l'espace public et au rôle qu'elle peuvent jouer comme expression de sens.

Dans le même temps je suis inquiet car j'aurais aimé entendre l'ensemble des responsables politiques de la droite républicaine, aller sur ce même terrain. S'appuyer sur les valeurs de la république y compris pour interroger le gouvernement. Seuls quelques uns l'on fait notamment Jean Pierre Raffarin et François Bayrou qui se sont exprimés avec dignité.

Mais dans ce pays laïc, il se trouve des dirigeants politiques appartenant à la droite dite "républicaine" qui au contraire, ne cessent de répandre des idées de haine dans le pays. En effet, des responsables politiques de droite appartenant pour la plupart au LR, dont son Président, nous montrent depuis quelques semaines leur peu d'attachement à la république et à la démocratie.

Bien-sûr, le débat entre ceux qui sont du côté de la république et de la démocratie et ceux qui aujourd'hui, au nom d'une idéologie sécuritaire, veulent remettre en cause les fondements de notre vivre ensemble, ne supprime pas tous les autres débats, toutes les autres oppositions, toutes les autres controverses utiles à toute démocratie.

Mais compte tenu de la gravité de la situation, une action citoyenne semble nécessaire pour que s'organise un front pour mettre tout en oeuvre ce qu'un Etat de droit et une démocratie permettent pour éviter que Nicolas SARKOZY soit candidat à l'élection présidentielle.

Ne laissons pas au parti LR le soin d'en décider dans le huis clos du parti. L'affaire est trop sérieuse pour la laisser traiter par un parti politique dont le président est aussi candidat et laisse un nombre important de ses concurrents dans cette bataille, perplexes quant aux conditions d'organisation de la primaire

La bataille contre l'idéologie portée par des responsables de premiers plans de la droite, doit être conduite par tous les démocrates et tous les républicains.

Contrairement à ce qu'a pensé le PS, lors du désistement de ses listes en PACA pour les élections régionales en faveur de la liste conduit par Estrosi ? Ce dernier n'est pas un rempart contre l’extrême droite.

Le désistement par "principe républicain" n'a de sens qu'en regardant au cas par cas les situations et de la personnalité du candidat. Il s'avère aujourd'hui que le choix fait en 2015 n'était pas le bon.

Il nous faut devancer et prévenir ces situations. Nous devons tout faire, pour que les citoyens n'aient pas à choisir entre Sarkosy et Le Pen lors d'un 2° tour à des élections présidentielles.

On pourra me rétorquer qu'il faut laisser faire la Démocratie et si c'est le choix des français, soit. Certain diront même que si la gauche avait ou n'avait pas....., on n'en serait pas là. Pas si simple. Arrêtons les discours qui masquent parfois notre incapacité à dire que nous ne savons pas tout, que les choses sont complexes

Bien sûr que ce sont aux français de décider. Bien sûr qu'Il nous faut tout faire pour que la gauche présente un candidat capable de fédérer les forces démocratiques et progressistes. . Mais dans le même temps nous devons conduire une bataille idéologique contre la droite extrême. Mais tous les démocrates, tous les républicains doivent assumer leur responsabilité pour que les choix soient fait en toute lucidité. Mais attention de ne pas se satisfaire d'une réponse du type "Ce sont les français qui décident, c'est la démocratie", qui pourrait cacher un certain désabusement.

Il ne faut bien sûr éviter de tomber dans des campagnes qui auraient pour effet de stigmatiser des populations qui peuvent par émotions, raz-le-bol, lassitude ou tromperie se reconnaître dans des candidats de la droite extrême.

La bataille idéologique fait partie de l'activité démocratique. Elle doit plus que jamais réunir le plus grand nombre pour justement réaffirmer les fondements de la démocratie.

Dans un premier temps pourquoi ne pas s'adresser aux responsables de la droite républicaine pour exiger de la part de la droite une transparence totale sur l'exercice de la primaire à droite, avec la mise en place d'une commission extérieure aux partis pour contrôler le bon déroulement des opérations.

Ce n'est pas une question qui regarde seulement la parti LR. le résultat qui en sortira concerne tous les français.

Bien sûr les exigences posées à la droite pour les primaires devront s'appliquer à toutes les primaires organisées par tous les Partis.

En effet on ne peut pas demander aux citoyens de se mobiliser et laisser les partis politiques maîtres du jeu dans l'organisation du choix du candidats à la responsabilité suprême

Dans ce pays laïc, ce serait un comble que les citoyens n'aient à regarder (en dehors des gouvernants) que vers les responsables religieux pour entendre la devise républicaine "Liberté, Egalité, Fraternité" rappelée pour donner du sens à notre vivre ensemble

Exprimez-vous

Pour exiger de la part de la droite une transparence totale sur l'exercice de la primaire à droite, avec la mise en place d'une commission extérieure aux partis pour contrôler le bon déroulement des opérations.

Bien sûr les exigences posées à la droite pour les primaires devront s'appliquer à toutes les primaires organisées par les Partis.

Contre

Autres propositions

Gaby BONNAND

Tag(s) : #Droite extrême, #Pétition pour des primaires transparentes