Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce papier n'est qu'une présentation d'un texte de réflexion que je joins à ce post. Ce texte traite de la question des questions relatives à l'articulation entre production-distribution-redistribution- consommation. Ces 4 éléments ont fonctionné ensemble dans un cadre donné et ont permis durant une période donnée d'accomplir de grands progrès dans le domaine de la lutte contre les inégalités et la pauvreté, tout en permettant un développement économique et social.

Je tente dans ce texte quelques réflexion sur les conditions qui ont permis cela. J'identifie 6 piliers qui progressivement se sont imbriqués pour faire système et permettre les évolutions que j'ai noté. Ces six piliers sont

    • une place déterminante de l’industrie des biens d’équipements,
    • le salariat comme vecteur de la distribution primaire,
    • l’investissement, comme autre vecteur de la distribution
    • la Sécurité Sociale, comme pilier et ciment d’une société par son effet structurant de la solidarité et de la redistribution
    • l’impôt progressif comme vecteur de la redistribution,
    • un rapport de force entre patronat et syndicats qui va trouver un équilibre improbable dans la cadre de la négociation sociale.

Ces piliers ont été déstabilisés dans leur organisation par les bouleversement multiples que nous avons connu tout au long de ces 3 dernières décennies.

Est-ce que ce ces piliers sont dépassés ou doit-on adapter leur organisation aux nouvelles réalités pour relever les défis.  Je ne suis sûr de rien mais dans  ce texte je me risque à réfléchir  leur pertinence pour en définir quelques conditions de celle-ci. Je remercie Yves, Jean Paul et Patrice qui ont eu les premiers jets de ce texte et dont les contributions m'ont poussé plus loin dans ma réflexion. mais ce texte n'engage personne d'autres que moi.

Je ne suis ni économiste, ni historien. Probablement que j'essuierais quelques critiques académiques, et tant mieux, ça me fera progresser dans l'analyse et le maniement des concepts, mais je souhaite surtout des échanges, des débats. Après tout, tout citoyen peut se donner le droit de risquer des analyses et ce texte n'est que le résultat d'un droit que j'ai pris pour donner à d'autres le droit de l'enrichir.

J'attends vos réactions

Gaby BONNAND