Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Billet

« Vous voulez changer l’entreprise de demain ? Chiche ! »

C’est le titre de la tribune de plus de 40 administrateurs salariés CFDT d’entreprises, en réponse à l’appel de dirigeants de grandes entreprises, pour un plan de relance de l’économie permettant d’accompagner la transition écologique.

Loin des « Y’a qu’à, Faut qu’on »,

Loin aussi de l’idée que l’économie et la stratégies des entreprises appartiendraient aux seuls chefs d’entreprise laissant aux syndicats la gestion du social et de la casse sociale provoquée par leurs choix,

Loin encore du cliché d’un syndicalisme hors sol et irresponsable, cette tribune est également une réponse à tous ceux qui voient dans l’action de la CFDT sur les questions d’environnement, de transition écologique, une question sociétale et politique pour laquelle le syndicalisme n’a pas de légitimité.

A diffuser largement

 « Mettons l’environnement au cœur de la reprise », ont scandé les dirigeants de nos grandes entreprises dans une tribune le 3 mai. Chiche ! Répondent les administrateurs salariés CFDT. Et vous pouvez compter sur nous ! En lisant le message clair et simple de cette tribune patronale, un message auquel on ne peut que souscrire à 200%, on a envie de dire : mais oui… faites-le bon sang… faisons-le maintenant !

Pour des entreprises responsables, des emplois de qualité

Nous, administratrices et administrateurs salariés, sommes aussi très attachés à nos entreprises. Nous portons et défendons les stratégies de développement long-terme, la question du travail, les choix d’activités respectueuses de l’environnement permettant de prendre le chemin de la transition écologique, les engagements pour des entreprises plus démocratiques avec un dialogue social de qualité.

Nous cherchons à influer pour que le développement de nos entreprises soit source d’emplois pour le plus grand nombre et d’emplois de qualité, donnant pouvoir de vivre et reconnaissance sociale.

L’engagement des salariés, partie prenante constituante, est aussi un pilier de développement de l’innovation. Et l’innovation est la clé de la réussite et de la pérennité de l’entreprise. Elle est également le moyen d’aller vers une économie de la qualité que nous appelons de nos vœux.

Il est nécessaire que nos entreprises se transforment pour infléchir la consommation des ressources non renouvelables. Il faut aller plus loin que la seule compensation carbone, et cesser de consommer à tout va des ressources limitées. Cette transformation vers un nouveau modèle de développement dépend des choix des administrateurs lorsqu’ils décident une stratégie en conseil d’administration (CA).

Pour une politique de rémunération régulée et réorientée, plus juste

Des salaires pour vivre... Des salaires des dirigeants qui soient régulés... Quel est l’éventail des salaires acceptable, quel facteur pour un équilibre décent ? Un facteur 100, dit le Medef ? Les débats doivent se faire au sein des conseils, et il est de la responsabilité des administrateurs salariés de poser les questions et d’élargir les réflexions pour que les décisions permettent d’aboutir à de justes équilibres.

Les administrateurs salariés parlent depuis longtemps de ces questions de partage. Après le mouvement de réflexion générale induit par l’émergence de la notion de raison d’être, les actionnaires comprennent davantage qu’ils doivent partager les revenus et non pas s’en attribuer la plus grande part. Nous ne pouvons que nous en réjouir.

La crise a rendu obligatoire le fait que l’argent des dividendes soit redirigé vers la survie de l’entreprise et de ses salariés... Les décisions guidées par le long terme et la solidarité doivent être prolongées. Il s’agit de ne pas retomber dans le tout financier de court terme… aucune décision ne doit se prendre sans qu’elle ne soit mesurée et attendue comme efficace dans la lutte contre l’urgence écologique.

Pour les entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire, les priorités doivent être les mêmes.

Accompagner et impulser la transformation

Une transformation est nécessaire pour convertir l’activité et diminuer la consommation des ressources non renouvelables, diminuer la pollution générée.

Cette crise montre aussi la nécessité de maitriser et de réorganiser les fabrications. Le risque de les confier à une seule usine, fut-elle la plus grande au monde, a montré ses limites, surtout à l’autre bout du monde !

Au sein des Conseils d’Administration, nous, administratrices et administrateurs salariés, sommes des acteurs de la RSE. Nous sommes force de suggestions par nos compétences et connaissance du travail, par notre réseau de relations internes et externes. Notre compréhension de l’intérieur de l’entreprise, notre connaissance des métiers, nous permet d’anticiper les problèmes dans les décisions.

Fortement attachés à la continuité de nos entreprises, nous, administratrices et administrateurs salariés, pouvons être de vrais alliés pour traduire concrètement ce que vous, administratrices et administrateurs dirigeants, appelez de vos vœux : mettre l’environnement au cœur de la reprise !

Alors faites-nous confiance, donnez-nous de la place dans les conseils et dans les comités de ces mêmes conseils. La loi Pacte nous a permis d’être –à peine- plus nombreux mais elle n’a pas changé les équilibres. La crise que nous traversons, avec toutes les incertitudes et les craintes concernant l’avenir, rend plus nécessaire que jamais le dialogue, et le partage du pouvoir. Soyons innovants, mettons en place comme ailleurs en Europe une codétermination à la française, garantie d’une gouvernance partagée permettant de construire l’entreprise de demain pour être au rendez-vous des défis qui nous attendent

Tag(s) : #Administrateurs salariés CFDT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :